Lycée Raponda-Walker au Gabon

30 août, 2010

ESCALE LITTERAIRE A PORT-GENTIL

Classé dans : Liens — hubertraponda @ 18:03

ESCALE LITTERAIRE A PORT-GENTIL

avec  Edna MEREY-APINDA

ednanzaetednaweb.jpg

ci-dessus Edna Merey-Apinda et l’écrivain, Nza-Mateki

Engagée dans une société de la place, notre écrivaine, Edna MAREY-APINDA, désormais bien connue des Marigovéens, a organisé des rencontres littéraires à Port-Gentil. Avec l’aide d’une part, des écrivains gabonais et d’autre part, des professeurs de français, elle voudrait que PORT-GENTIL devienne une ESCALE LITTERAIRE incontournable. Elle a beaucoup de soutiens sur la place et son public jeune a montré que la littérature n’est plus désormais un vain mot. La Fondation Raponda-Walker dont la ville s’honore d’héberger le Collège et le Lycée Raponda, de bonne renommée, tient à jour la liste des auteurs gabonais ou des écrivains s’intéressant au Gabon. Cette liste compte désormais près de 600 noms. Qui a dit que le Gabon n’avait pas d’écrivains ???

Fidèle AFANOU EDEMBE, dans une parution récente de l’UNION, a tenu à nous parler de la Première Edition des Journées Joseph Rogombé Iquaqua qui viennent de se dérouler sur la place. Edna MEREY-APINDA a présenté son ouvrage Garde le sourire, paru aux éditions Le manuscrit en 2008. En septembre 2010, elle va nous dédicacer son dernier roman pour jeunes Des Contes pour la Lune et nous serons nombreux à venir l’écouter. Elle s’est fait accompagner de NZA-MATEKI, auteur de Le Détour, aux éditions Alpha et Omega en 2009, et de Mélissa BENDOME, auteure de Les mains ordinaires de Nane, à Edilivre en 2010.

Le rôle de modérateur a été dévolu à un nouveau Docteur en Linguistique, de l’Université de Bordeaux, (promotion de décembre 2009), ancienne élève du Lycée Raponda-Walker, le Dr Annie Lucienne CHARNET-MPENGA qui a su, avec brio, diriger les débats et permettre à tout un chacun d’intervenir à tout moment. C’est à la satisfaction générale que ces premières manifestations se sont déroulées tout d’abord, à la Bibliothèque Municipale, puis à la salle du Conseil Départemental de Bendjé. Merci aux professeurs de français de Port-Gentil, MM. Moussavou et Nziengui et à M. Amogho de Franceville pour leur présence à ces manifestations.

Souhaitons que de telles initiatives se renouvellent souvent dans la capitale économique du Gabon réputée pour faire de l’économie et non de la littérature.

3 commentaires »

  1. merey

    ce fut un moment d’echange incroyable.
    Haut en couleurs.
    J’en rese marquee.
    si les mots pouvaient voler nos emotions, ils eclateraient plein vol et retomberaient sur terre comme ces belles etoiles que l’on remarque dans nos yeux (cf photo de Nza-Mateki et moi.)

    Commentaire by merey — 1 septembre, 2010 @ 14:26

  2. Lucien

    belle initiative.
    merci de nous en rendre compte.
    ce genre de manifestation nous donne à voir que la litterature gabonaise a quelques forces.
    bon vent à ces journées litteraires.
    pourvu qu’elles durent longtemps et fassent naitre des vocations chez nos litterateurs en herbe.
    Belle photo de Nza-Matéki et edna MEREY-APINDA.

    Commentaire by Lucien — 4 septembre, 2010 @ 10:22

  3. Leslie

    belle rencontre, on dirait!
    c’est beau de faire vivre la litterature de cette manière.
    bonne chance en espérant que cet évènement vivra longtemps.

    Commentaire by Leslie — 4 septembre, 2010 @ 21:22

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

havane72 |
Love your Life |
fofolledu89bigkiss |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | xpatitofeoxmarce.unblog.fr
| Star people...
| ZE St JACKS BAND